Accueil - Beauté - Sport qui nous ressemble

Sport qui nous ressemble

Choisir un sport qui nous ressemble

Pour les téméraires, le roller in line.

A voir tous ces gens glisser comme s’ils volaient, on finit par être tenté. Ce sport citadin peut se transformer en balade familiale sur une piste cyclable, c’est encore plus agréable. Mais peut-on s’y mettre raisonnablement quand on a plus 20 ans ? Oui, sous certaines conditions.

Démarrez avec des leçons collectives ou individuelles, où l’on vous apprendra à éviter les obstacles et à vous arrêter. Puis entraînez-vous sous le regard admiratif de vos enfants. Les protections spéciales aux genoux, aux poignets et aux coudes sont indispensables. Les premières fois, louez le matériel.

Et, si vous adorez, achetez vos propres patins. Le pied doit être bien tenu sur la cheville, et plus les roulements seront de bonne qualité, plus il sera facile de prendre de la vitesse (de 50 à 350 €). Les gymnase-clubs proposent à leurs adhérents des cours pour débutants ou adeptes confirmés et l’on peut s’y renseigner sur les points de vente de rollers.

Pour les avant-gardistes, le shintaido.

Le mot signifie « nouvelle voie du corps ». C’est un art martial japonais, sans compétition, sans combat, sans adversaire, si ce n’est le stress et les tensions qu’il faut apprendre à canaliser.

C’est l’exercice idéal pour travailler son équilibre et reprendre conscience de son corps. Ni fort, ni faible, ni vainqueur, ni vaincu, on n’a conservé du guerrier que l’énergie, la discipline et la loyauté. Les exercices se font en douceur, les gestes élégants et harmonieux s’enchaînent dans des mouvements d’étirements.

Le shintaido ne demande aucune capacité physique particulière. On sort d’une séance avec la tête un peu vidée et envahi d’une grande sérénité. Renseignements au 01.42.02.14.55.

Un sport qui nous ressemble

Pour les consciencieuses, la gymnastique traditionnelle.

Vous pouvez la pratiquer dans tous les clubs de sport, qui proposent des cours encadrés à votre niveau, ni trop fort, ni trop faible. Soyez exigeante, le professeur doit pouvoir vous suivre et vous corriger.

Les séances équilibrées mélangent étirements, musculation, souplesse et équilibre. Ne vous fixez pas d’objectif difficile à atteindre, si vous n’aimez la gymnastique mais que vous estimez, avec raison, qu’il est indispensable d’en faire.

Essayez d’y aller une fois par semaine et entraînez vous un peu à la maison quand le cœur vous en dit. Prenez votre temps avant de vous abonner dans un club de sport : choisissez, testez les cours proposés et visitez même les vestiaires.

Pour les extraverties, le tennis de table.

A la fois sport et jeu, c’est un compromis idéal pour faire de l’exercice tout en s’amusant, surtout si vous avez l’esprit de compétition. Pour s’entraîner la formule des clubs est certainement la plus stimulante.

Excellent pour les réflexes, l’équilibre et la concentration. Choisissez une tenue confortable, avec des chaussures dites multisports.

Raquettes et balles sont prêtées dans la plupart des clubs. Fédération française de tennis de table au 01.46.12.43.00

Pour les casanières, la gymnastique douce.

Une chaise, une table, un mur, une porte, voilà votre salle de gym. Un livre voilà votre instructeur. Quant aux mouvements, ils peuvent être effectués n’importe quand, sans tenue particulière et ils ne demandent qu’un minimum de régularité pour être efficaces.

Les exercices  sont fondés sur une association d’étirements progressifs, de renforcement musculaire léger et de respirations profondes et régulières.

Une séance dure environ 20 min.

 

 

A lire : La gymnastique douce par Mark Bender, éditions France Loisirs, 80p.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Produits de nos terroirs

Rien de virtuel, il s’agit de goût, d’odeur et de saveur. Elles vous proposent de …

Laisser un commentaire