Accueil - Loisirs - Détente - Tout le monde court prendre des cours !

Tout le monde court prendre des cours !

 

Couture, bricolage, peinture, théatre, cuisine, œnologie … 52% des Français adultes déclarent pratiquer un loisir créatif et bon nombre d’entre eux prennent des cours pour s’initier et se perfectionner…

Zoom sur cette nouvelle tendance

Le nouveau loisir, c’est de prendre des cours pour s’initier ou se perfectionner. Cela correspond à un besoin de développement personnel et à une volonté d’enrichissement et de progression. Cuisine, dégustation de vins ou de cigares, scrapbooking (personnalisation d’album photos), couture, art floral ou coiffure…, on est dans le domaine du sensible et de l’émotionnel.

Comment expliquer ce phénomène ?

Aujourd’hui la transmission des savoirs traditionnels comme la cuisine, la couture ou le bricolage, ne se fait plus entre générations. Du coup, on se tourne vers l’extérieur pour les apprendre. La diminution du temps de travail a également favorisé l’investissement des Français dans les loisirs.

Autres facteurs qui expliquent cette disponibilité pour ses propres activités : l’évolution de la cellule familiale avec l’arrivée tardive des enfants au sein des couples et le nombre important de célibataires.

Qu’est-ce qui séduit dans ces loisirs créatifs ?

Nombreux sont celles qui travaillent dans le virtuel ou derrière des écrans toute la journée et qui éprouvent le besoin de créer des choses matérielles et durables avec leur dix doigts et d’explorer leur côté créatif.

En plus de la soif d’apprendre, il y a la volonté de partager les secrets de création et d’être avec celui qui « est dans le coup » comme le chef étoilé ou la styliste.

Il ne faut pas oublier aussi les aspects relationnels et convivial car ces cours ludiques permettent de rencontrer des personnes qui partagent les mêmes centres d’intérêt.

Surfant sur cette tendance, des boutiques, des magazines ou des manifestations sont apparus.

Le phénomène se répercute également sur le Net où les blogs sur les différentes techniques se multiplient. De véritables communautés se créent pour partager leur savoir-faire, s’échanger des astuces, des modèles. Les femmes qui pratiquent ces activités sont plutôt actives, touche-à-tout et… jeunes: entre 35 et 49 ans selon le salon Créations et savoir-faire.

Notre public ne s’intéresse plus aux travaux d’aiguilles, aux broderies ou à l’encadrement comme à nos débuts, observe Aude Barbarit, directrice de l’évènement. Aujourd’hui, ce sont le scrapbooking, la création de bijoux et la personnalisation de la déco qui ont la côte.

Ateliers creatifs

Les raisons de cet engouement ?

Dans notre société où tout est standardisé, où les magasins de vêtements ou de déco sont tous les mêmes, c’est valorisant de se démarquer et de créer de ses propres mains. Ces techniques sont aussi à La portée de toutes et vite assimilables.

Quelques heures de cours avec un professeur initié suffisent pour être opérationnel et pouvoir déclarer: « C’est moi qui l’ai fait ! ».

Même principe avec les leçons de cuisine qui remportent un franc succès auprès des hommes. En un temps record, on apprend un plat que l’on peut reproduire facilement à la maison.

Les cours qui cartonnent le plus ?

Ceux dirigés par de vrais chefs comme ceux de L’Atelier des Chefs, créé en 2004 et présent à Paris, Lyon et Bordeaux.

La recette du succès : des ateliers courts (une demi-heure minimum) et peu onéreux (à partir de 15 €).

La raison du succès ?

De nombreux jeunes ne savent même pas comment cuire un poulet. Ils n’ont pas appris à mitonner des petits plats – même basiques – avec leurs parents. Certaines femmes n’ont pas voulu transmettre leurs savoirs car elles avaient d’autres destinées pour leurs filles. À moins que ce soit l’inverse celles-ci ont jugé ces activités de « femme au foyer » peu valorisantes.

Le bricolage aussi fait partie des nouvelles passions des Français. Peut-être parce que leurs pères ne leur ont pas transmis leurs connaissances. Résultat: ils sont devenus accros du marteau puisque 13 millions d’entre eux se déclarent « bricoleurs réguliers », contre 3 millions au début des années 1960 . Et 93 % des Françaises s’estiment plus bricoleuses qu’autrefois. Reste à savoir si ces adultes créatifs, bricoleurs ou stylistes du dimanche, transmettront leurs connaissances à leur descendance…

Où trouver son cours …

Renseignez-vous auprès de votre mairie, les municipalités proposent souvent des cours ou des stages pour adultes. Contactez aussi la boutique la plus proche de votre domicile, elles sont de plus en plus nombreuses à organiser des ateliers.

Pour connaître l’adresse du club ou de l’association de loisirs créatifs près de chez vous, allez sur le site www.creations-savoir-faire.com A savoir également qu’il existe des blogs passionnants pour partager votre passion tels que www.detournements.com

Pour être une pro des fourneaux, parcourez le site www.arts-culinaires.com qui répertorie des cours de cuisine sur toute la France. A noter à Paris, Bordeaux et Lyon : www.atelierdeschefs.com

Vous préférez être initiée par un créateur ? Il est possible de participer, à Paris, à des cours de 3 heures pour apprendre une technique et repartir avec un objet tendance : www.coursdescreateurs.com

Idée cadeau, à offrir ou à s’offrir, à conjuguer avec un week-end à Paris : un coffret (70 €) pour participer à un atelier parisien (oenoligie, initiation au cigare, cuisine avec des chefs…) sur www.weekendesk.fr

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: Be the first one !

A Voir aussi

Chambres d’enfant extraordinaires

  Aménagées dans le monde entier, ces chambres d’enfant ont de quoi faire rêver petits …

Laisser un commentaire