Accueil - Maison - Astuces - Tri et recyclage

Tri et recyclage

 

Un consensus national !

En triant leurs emballages à recycler, les Français ont trouvé un mode d’expression direct de leur intérêt pour l’environnement et l’occasion de traduire, dans leurs comportements, leur désir de faire un geste pour protéger leur cadre de vie et lutter contre le gaspillage.

En moins de 10 ans, le tri a profondément modifié l’économie de la gestion des déchets et le recyclage a allégé les pressions que les déchets font peser sur l’environnement.

Aujourd’hui, 3 habitants sur 4 ont déjà la possibilité de trier leurs emballages ménagers. Ils seront prés de 50 millions fin 2002 à avoir le déjà célèbre bac à recycler dans leur immeuble ou leur maison. Les enquêtes montrent que, heureusement surpris par la simplicité du geste (que certains annonçaient comme compliqué, difficile, contraignant…), 75 à 80% des habitants desservis deviennent très vite des trieurs convaincus et assidus.

Les habitants non desservis par le tri et non tireurs ne sont donc plus qu’une minorité. Un bref retour en arrière nous rappelle qu’il y a moins de 10 ans, cette population d’éco-citoyens était encore inexistante.

Un engouement qui prend l’allure d’un phénomène de société.

+ 11 millions de trieurs en 2000, + 5,5 nouveaux millions en 2001, soit 46,5 millions de trieurs supplémentaires en moins de 2 ans ! Cette année, plus de 7,5 millions d’habitants vont rejoindre le plus grand parti de France : le parti des trieurs !

Tri et recyclage

Trier en appartement : un pari à tenir !

Contrairement à ce que certains peuvent penser (surtout quand ils sont non trieurs…), la problématique du tri en appartement n’est pas uniquement fonction de la place que l’on peut ou que l’on ne peut pas trouver dans sa cuisine, sa salle de bains, son débarras, etc… pour entreposer les emballages à recycler.

Trier ne génère pas plus de déchets que jeter simplement les ordures ménagères : ce sont les mêmes quantités et volumes d’emballages et de déchets que l’on gère « autrement », pendant quelques minutes ou quelques heures, juste le temps de descendre au local propreté et de s’en débarrasser. Comme avant la collecte sélective.

Le recyclé, une matière première à part entière

Grâce au tri, en moins de 10 ans, 9 millions de tonnes de matériaux sont redevenus matière première et ont donné naissance à de nouveaux produits.

Le recours à du recyclé comme matière première est d’ores et déjà en voie de banalisation dans pratiquement tous les secteurs d’activité.

Près de 2 millions de tonnes recyclées, cela fait :

* de l’eau économisée : l’équivalent de la consommation de 120.000 personnes
* de la pollution d’eau évitée : l’équivalent de la pollution provoquée par 115.000 personnes
* de l’énergie non gaspillée : l’équivalent de la consommation d’énergie de 550.000 personnes.
* des ressources non utilisées : du minerai de fer (les quantités nécessaires pour fabriquer des boîtes en conserve en acier pour 13 millions de personnes) et de la bauxite ( les quantités nécessaires pour fabriquer des canettes en aluminium pou 3 millions de personnes)
* moins de déchets mis en décharge (environ 1,5 million de tonnes)

La pollution de l’air ainsi évitée, en partie grâce aux économies d’énergie, concerne les gaz à effet de serre (l’équivalent des émission produites par 630.000 personnes) et les gaz acidifiants (l’équivalent des émission produites par 640.000 personnes)

Emballages ménagers plus légers

Le poids total des emballages ménagers utilisés (et donc à éliminer chaque année) s’est stabilisé au cours des dernières années : 4,6 millions de tonnes en 1994, 4,7 millions de tonnes en 2000. Et ce, en dépit de l’augmentation du nombre d’emballages mis sur le marché (100 milliards d’unités par an en 2000) qui correspond à l’évolution de la consommation, qui dépend elle-même de la croissance démographique et de la transformation de nos modes de vie.

Dernier exemple en date de réduction à la source pour expliquer la stabilisation des tonnages d’emballages ménagers : l’eau en bouteilles. Le poids moyen de la bouteille d’eau d’1,5 litre n’est plus que de 36,4 grammes (il était de 45,5 grammes en 1994) et devrait baisser encore à 33 grammes d’ici à 2005. Soit une cure de minceur de 27% en moins de 10 ans.

Alors pour lutter contre le gaspillage, pour protéger l’environnement et pour un développement durable, devenons toutes des « trieuses » averties!

 

 

Pour en savoir plus : Eco-Emballages

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 3.9 ( 1 votes)

A Voir aussi

Un Halloween d’enfer

  Vous voulez impressionner ou effrayer vos invités sans vous ruiner pour le 31 octobre …

Laisser un commentaire