Accueil - Maison - Jardin - Un hiver en couleurs

Un hiver en couleurs

 

Un hiver aux couleurs tendres ou vives

Aux couleurs de la tradition, composez en rouge et vert

Tradition venue des pays nordiques, peut-être même du fameux pays du Père Noël, le vert et le rouge sont les couleurs traditionnelles des fêtes de fin d’année. A vos fenêtres, vous ne dérogerez pas à la règle et les végétaux se plient à votre souhait offrant, qui des fleurs vives de cyclamen miniature, qui des baies rouges de skimmia ou de gaulthéria, qui des feuilles de leucothoe, rougies par le froid – tout particulièrement la variété ‘Scarletta’- ou un feuillage d’heuchère ‘Purple Palace’, naturellement pourpre.

Réservez le vert sapin à la jardinière et préférez des feuillages vert clair, plus lumineux, pour accompagner ces teintes intenses, profondes mais parfois un peu sombres pour la grisaille de l’hiver : la santoline vert tendre, la sauge ‘Icterina’, lierre panaché ou l’armoise ‘Oriental Limelight’, au vert mêlé de jaune d’or…

Ajoutez du mystère la nuit venue en éclairant votre composition avec des tubes lumineux blancs ou multicolores, placés à la base des plantes, en pourtour de la jardinière ou à l’intérieur des touffes. Eclairées par en bas, les plantes s’en trouveront magnifiées, les baies prendront des allures de fruits défendus et le jaune des feuillages panachés illuminera l’ensemble.

Un hiver aux couleurs tendres ou vives

Autour d’un sapin miniature

Autre tradition de Noël, le sapin. Impossible d’en planter un en jardinière, bien sûr… à moins d’avoir recours à un subterfuge : se procurer un de ces conifères vraiment nains à la silhouette en cône. Un genévrier ‘Sentinel’ ou ‘Stricta, un faux cyprès ‘Top Point’ ou ‘Nana Gracilis’, pour une grande jardinière ; un sapin bleu nain, aux reflets métalliques, un sapin de Serbie nain ou un épicéa nain, à la silhouette en cône ressemblant à un sapin de Noël, pour un grand bac (40 à 50 cm de côté et de profondeur au moins).

Plantez-les en compagnie de plantes basses ou retombantes qui laisseront la vedette à leur forme remarquable : des bruyères ou des hellébores qui égaieront la composition au moment des fêtes, des petites graminées comme un carex ‘Evergold’ qui formera un tapis très lumineux au pied du sapin ou une collection de lierres, panachés ou aux feuilles très découpées.

Après quelques années en bac, ces conifères nains prennent une stature malgré tout imposante (1,50 à 2 m de haut et de large) pour une vie en balcon ou rebord de fenêtre : il vaut mieux les installer au jardin.

Mise en lumière plutôt humoristique pour ce décor davantage destiné aux enfants : n’hésitez pas à arborer, en fond, sous forme de ces silhouettes rigides en tube lumineux que l’on trouve maintenant partout au moment des fêtes, le père noël et son traîneau en silhouette, un lutin, une tête de renne… Toutes ces figures qui réveillent en nous notre âme d’enfant !

Vous trouverez également des guirlandes plus souples et un échantillon de décorations de sapin qui résistent aux intempéries afin de faire de ce sapin un véritable arbre de Noël.

Le saviez-vous ?

Pour l’éclairage extérieur, il s’agit d’être prudent. Humidité et électricité ne font pas bon ménage. Utilisez uniquement des guirlandes et autres éclairages certifiées « pour usage extérieur ». Il existe deux types d’équipements : ceux alimentés en 24 V (vendus avec un transformateur afin de pouvoir les brancher sur une prise ordinaire) et ceux qui fonctionnent avec le courant électrique en 230 V. Pour les premières, le voltage vous protégeant des risques d’électrocution, limite leur longueur. Les secondes, plus puissantes, se trouvent dans de plus grandes longueurs. Quel que soit le voltage de votre guirlande, soyez prudent. En tête d’alimentation, installez toujours un disjoncteur différentiel de 30 mA qui coupera l’alimentation électrique dès qu’une infime perte de courant se produira.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ...

User Rating: 5 ( 1 votes)

A Voir aussi

Panorama des médecines douces

A côté de l’homéopathie, d’autres techniques paramédicales séduisent de plus en plus de Françaises. Si …

Laisser un commentaire