Accueil - Loisirs - Un voyage au Chili

Un voyage au Chili

 

Atacama : le désert le plus aride du monde

Au Nord du pays, tout contre la Bolivie, s’étend dans les montagnes le désert de l’Atacama. C’est un désert d’altitude et de sel, le plus sec du monde. Une vaste mer intérieure occupait la région, coincée entre deux chaînes volcaniques issues de la rencontre des plaques américaine et pacifique.

La mer s’est asséchée, laissant un paysage lunaire tapissé de traînées de sel, de vastes salares semés de flamands roses, entre des parois de roches érodées et des dunes de sable, plages de ces anciens bords de mer…

La pluie (car il pleut dans l’Atacama ! en été, aux mois de janvier et février) a tracé des canyons et a découpé dans la roche d’incroyables reliefs. L’un de ces gigantesques sites est la Vallée de la Lune, qu’il faut voir au coucher du soleil se teinter d’orange, de rouge, puis de violet. J’ai eu la chance d’observer en même temps le lever de la pleine lune sur ces roches crénelées, avant de poursuivre par une promenade nocturne et silencieuse, au clair de lune, à travers dunes et canyons éclairés d’un blanc magnétique.

Au cœur du désert, le long d’une oasis, se loge San Pedro de Atacama, un village en adobe, autour d’une adorable petite église blanche entourée de quatre murs bas et de quelques arbres.

Le village est devenu le repère des back-packers qui traversent le plus souvent depuis la Bolivie voisine. Incroyable mélange de nationalités, touristes de tous bords marchant péniblement sous leurs sacs à dos, disparaissant soudain par la porte d’une auberge, d’un bar, d’un cyber-café.

Un voyage au Chili

L’endroit a sûrement perdu de son authenticité, mais cette ambiance polyglotte vaut le détour. L’air est extrêmement sec, le nez coule ou saigne facilement, la peau est râpeuse, les cheveux, électriques. Les premiers pas à San Pedro sont hasardeux, comme si l’altitude (ou est-ce les 24h de bus d’une traite depuis Santiago ?) soûlait tout à coup.

L’autre expédition fabuleuse dans les environs est la montée jusqu’au cratère du Tatio, à 4300 m d’altitude, un volcan endormi par le froid nocturne, et dont les premières chaleurs du matin viennent réveiller les geysers, fumerolles et eaux souterraines.

Départ de San Pedro à 4h du matin, trois heures de petites routes puis de pistes cahotantes, pour arriver à temps, à 7h, et se trouver soudain, éberlué, dans un environnement presque surnaturel : partout la terre crache, bouillonne ; elle est bosselée, couverte de concrétions blanches et nacrées ; l’eau sur le sol reflète le cirque des montagnes alentour…

De quoi aider à oublier le froid quasi insupportable, -20°C, auquel seul le guide semble s’acclimater aisément, sans gants ni chapeau… Heureusement, ce froid ne dure que 45 minutes, jusqu’à l’apparition du soleil, derrière une montagne. En face, la pleine lune s’apprête à se coucher.

Le soleil est extrêmement vif, comme toujours sur ce désert au ciel ultra pur et à la luminosité radieuse. Les geysers se déchaînent, et leurs vapeurs se colorent, ou créent des ombres chinoises en masquant de temps à autre les rayons encore bas. Incroyable spectacle, qui laisse le souffle court, les yeux et le cœur remplis.

Lorsque les montagnes ont repris totalement leurs couleurs du jour, on nous sert un petit-déjeuner sur une table à tréteaux, à même le cratère. Les plus réchauffés pourront ensuite enfiler leur maillot de bain, et plonger dans une piscine naturelle d’eau chaude…

A 10h, nous redescendons, le long d’une vallée d’herbes jaunes et de rocs desséchés, une vue caractéristique de l’Altiplano. Soudain, un village minuscule, petite église et rue unique de 5 habitants, maisons aux toits de chaume aussi secs que les herbes plantées ça et là. Plus loin, au détour d’un virage, un troupeau de lamas tachant de se nourrir des touffes rases qui parsèment la vallée. Il faut se pincer fort pour croire à la réalité !

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: Be the first one !

A Voir aussi

Recettes pique-nique

  Emportez un pot de rillettes de maquereau, un fromage frais à tartiner, un petit …

Laisser un commentaire