Accueil - Famille - Enfants - Vacances en famille : restez zen !

Vacances en famille : restez zen !

 

Moment privilégié pour se retrouver, les vacances en famille peuvent toutefois se révéler très tendues.

Nos conseils pour maintenir la tribu en équilibre.

Gérer le quotidien de la tribu

« Qui fait la vaisselle ? Tu dors encore ? Où est le ballon ? » Pas de panique, un mot d’ordre : organisation !!

Vacances en famille : restez zen !

Le budget

Clé de voûte de l’organisation de ces vacances mais aussi noeud de la majorité des conflits, le budget mérite qu’on s’y attarde plutôt deux fois qu’une. Dites-vous bien que si les comptes ne sont pas clairs, cela finira par provoquer des tensions, même si, au début, il n’en parait rien et que tout le monde affirme gérer ses sous « à la cool ».

Il existe plusieurs solutions pour s’organiser

– La première : chacun dépose la même somme dans la cagnotte et toutes les dépenses communes sont réalisées grâce à ce trésor. S’il reste des économies à la fin des vacances, on divise et tout le monde est content. Avantages : un partage équitable des participations et une manière simple et pratique de s’entendre. Inconvénients : tout le monde ne désire pas investir la même somme d’argent pour ce séjour. Certains la trouveront excessive, d’autres insuffisante pour un confort optimal. De plus, au moment de faire les achats, tout le monde n’aura pas les mêmes priorités, goûts et avis sur la manière de dépenser l’argent.

– La deuxième : chacun gère ses propres dépenses. Avantages : aucun conflit ne peut éclater sur l’inégalité des participations, tous les membres de la famille jouissent d’une totale liberté de consommation. Inconvénients : chacun fait ses propres courses (ou bien un courageux décortique le ticket de caisse après chaque virée au supermarché !) et les membres de la famille ne s’accordent pas sur un mode de vie commun, ce qui limite les activités en groupe, les repas tous ensemble, etc. Sans compter que les plus dépensiers risquent de récolter les remarques des plus économes et les moins fortunés de jalouser les flambeurs (cela vaut en particulier pour les enfants).

– Reste la possibilité de réaliser un compromis entre ces deux solutions : on remplit la cagnotte uniquement pour certaines dépenses (une sortie, un repas, une activité…). Bref, vous l’aurez compris : mettez les choses au clair dès le départ et restez zen devant les difficultés qui pourraient survenir. Communiquer désamorce la plupart des désaccords. Une astuce pour faciliter les comptes : nommer un membre de la famille comptable en chef qui note tout et garde les factures en cas de litige.

Le sommeil

S’il vient à manquer à tout ou partie de la famille, les dégâts peuvent s’avérer considérables. D’où l’intérêt de s’en préoccuper dès le départ…

Première donnée : qui dort avec qui et où ? Les couples ont la priorité pour les chambres doubles, les lève-tôt dorment en bas et les couche-tard dans une pièce isolée, idéalement dotée d’une porte qui donne sur l’extérieur et d’une salle de bains. Vous pouvez grouper les enfants puisqu’ils adorent ça : réservez les lits aux petits et les matelas et autres canapés-lits à leurs aînés. S’il y a des bébés, organisez-vous pour qu’ils aient un coin tranquille au moment de la sieste. Vous pouvez également envisager d’installer une tente dans le jardin pour gagner de la place ou arranger les fêtards qui rentrent à l’aube… Si une des chambres attire les convoitises (vue sur mer par exemple), tirez au sort deux fois pendant le séjour pour faire tourner les chanceux.

Ensuite, vient le problème non moins épineux des horaires. Il est clair que chacun doit pouvoir se coucher et se lever à l’heure qu’il souhaite : c’est le principe des vacances. Vous pouvez néanmoins définir une tranche horaire pendant laquelle le sommeil a la priorité sur l’activité. Exemple : de minuit à 9 heures. Et si la tribu se divise en deux : les adeptes de la grasse-matinée d’une part et les fans du marché au petit matin de l’autre, profitez-en et vivez chacun de votre côté sans vous gêner ! Le réveil ne sert que pour les journées d’excursion prévues à l’avance et qui requièrent un minimum d’organisation.

Les activités

Là encore, chacun ses goûts et ses choix ! Vous pouvez prévoir quelques activités à faire en commun pendant les vacances afin d’assurer des moments de partage et de convivialité (c’est quand même pour ça que vous êtes là !). Le reste du temps, des petits groupes se formeront par affinité : sport, farniente, visites, jeux, cinéma….

Le seul impératif consiste à faire tourner les adultes responsables des enfants à la plage, au parc, à la piscine, etc. Pensez à expérimenter des activités au cours desquels parents et enfants trouvent leur bonheur au même endroit : visite d’un site culturel couplé d’un atelier d’art plastique, préparation du dîner tous ensemble, sieste et bronzage, tennis et lecture. Bref, pensez en double ! Enfin, n’hésitez pas à vous isoler de temps à autre et à vous détendre seule ou accompagnée d’une ou deux personnes maximum. Ce temps pour soi dans un cadre plus intime vous donnera une énergie nouvelle et l’envie de retourner au bercail.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Donnez une Note ...

User Rating: 4.55 ( 1 votes)

A Voir aussi

Recettes pique-nique

  Emportez un pot de rillettes de maquereau, un fromage frais à tartiner, un petit …

Laisser un commentaire