Accueil - Famille - Votre alimentation pendant la grossesse

Votre alimentation pendant la grossesse

 

Pour rester en forme, il faut manger équilibré. Vous ne devez pas manger deux fois plus, vous devez manger deux fois mieux. En suivant quelques règles alimentaires simples, vous retrouverez plus vite votre ligne après l’accouchement.

Les besoins énergétiques de chacune varient selon l’âge, le poids et l’activité physique. En moyenne, si vous avez une activité physique modérée vous avez besoin de 2000 kcal par jour.

Tout au long de votre grossesse , ce besoin est augmenté d’environ 200 à 300 kcal supplémentaires par jour. Aussi, ne faut-il pas manger beaucoup plus que d’habitude, mais veiller à manger deux fois mieux en choisissant des aliments en fonction de leur qualité nutritionnelle.

  Que faut-il manger ?  

 

Ne vous privez de rien et mangez un peu de tout.

Les protéines sont importantes dans la formation des tissus. Consommez-en 25 % de plus qu’à l’accoutumée. Elles se trouvent dans le lait, les yaourts, les fromages ainsi que dans les viandes (boeuf), les poissons maigres, les volailles et les oeufs (à consommer avec modération).

Idéalement, votre régime , pour être équilibré doit comprendre 50% de protéines d’origine végétale et 50% de protéines d’origine animale.

Les produits laitiers vous fourniront le calcium indispensable à la formation du squelette de bébé. Buvez du lait écrémé (il ne fait pas grossir) et consommez de préférence des fromages à pâte cuite.

  Vos besoins alimentaires  

 

Votre alimentation pendant la grossesseLes glucides ou sucres – Les aliments de l’énergie ! Privilégiez les aliments riches en sucres complexes (pain, céréales, légumes secs) plutôt que les sucres simples (sucre, confiseries, pâtisseries, boissons sucrées…) dont l’abus ferait rapidement grimper l’aiguille de la balance.

Les protéines – Ce sont les éléments «  »bâtisseurs » » de l’organisme indispensables au bon développement du fœtus, notamment de son cerveau. Trouvez le bon équilibre entre les protéines d’origine animale (viande, poisson, œufs, lait et fromage) et les protéines d’origine végétale (pain, céréale, légume secs).

Les lipides ou matières grasses – Source d’énergie nécessaire à la formation du fœtus et notamment de son système nerveux. A consommer avec modération : charcuterie, sauces, fritures… pour éviter les troubles digestifs et un apport calorique excessif.

  Vos besoins spécifiques  

 

Les fibres – Les fibres jouent un rôle essentiel dans la prévention contre la constipation. Vous les trouverez dans les fruits, les légumes verts et les légumes secs.

Du Calcium – Que vous trouverez dans les produits laitiers, il assure la formation du squelette du fœtus.

Du Fer – Dans la viande, le poisson et les œufs, il constitue les réserves du fœtus.

Des Légumes – Crus ou cuits, ils sont intéressants pour leur richesse en eau, sels minéraux, vitamines et glucides. Ils apportent des fibres utiles sauf en cas de constipation.

Des Produits laitiers – Laitages, yaourts, petits suisses, fromages. Ils apportent les protéines indispensables au renouvellement des cellules et des tissus.

Des Féculents – Céréales, pâtes, riz, semoule, pain, pomme de terre, légumes secs. Grâce à leurs glucides complexes, ils apportent de l’énergie ainsi que des fibres et des vitamines du groupe B.

Des Lipides – Huile, beurre, margarines, crème fraîche… Le beurre contient de la vitamine A et D et l’huile apporte les acides gras essentiels et la vitamine E.

 

 

 

Cet article vous a plu ?

Ecriture
Pertinence

Notez-le ....

User Rating: 4.55 ( 1 votes)

A Voir aussi

La Fraise

  Aliso, Cambridge favourite, Pajaro, Chandler, Elsenta. Non, non, ce ne sont pas les derniers …

Laisser un commentaire